Projets en cours

« Vers un «quartier-jardin» hospitalier et animé pour tous: du bien grandir au bien vieillir pour le projet de rénovation urbaine du quartier Kerfréhour-Châtaigneraie », Lanester (56) (Mai 2020)

Contexte:

Après deux ans d’études, l’aventure urbaine et sociale du quartier Kerfréhour-Châtaigneraie se concrétise pour 5 années de concertation et de construction. En discussion depuis 2006, le projet est porté par la Ville de Lanester et les bailleurs sociaux (Bretagne Sud Habitat, Espacil), avec le soutien de l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine (ANRU) et de la Région.

Le quartier se reconstruit autour de 3 axes : l’habitat, les commerces et services via un « pôle unique », et le cadre de vie

Les objectifs annoncés sont:

  • Diversifier et proposer des logements de qualité
  • Intégrer un EHPAD à la vie de quartier, vecteur de liens intergénérationnels et de mixité
  • Créer une nouvelle centralité de quartier qui valorisera la dynamique commerciale, l’offre de services et qui favorisera la dynamique sociale
  • Améliorer le cadre de vie en développant l’attractivité du quartier et en l’ouvrant sur l’extérieur

La commande:

Assurer par les caractéristiques des aménagements extérieurs, inscrits dans le périmètre conventionné ANRU, le confort, l’autonomie, la convivialité, le sentiment de bien-être et de sécurité, et le caractère agréable de l’espace pour tous les habitants/usagers du quartier Kerfréhour/Châtaigneraie, quelles que soient leurs différences (physiques, sensorielles, intellectuelles, d’âge, de sexe, de culture, etc).  

VILLANTHROPE entend par aménagements extérieurs, des aménagements qui permettent une palette d’usages et d’activités telles que se déplacer, s’arrêter dans le sens de faire une pause, se ressourcer, se rencontrer, jouer, faire de l’exercice, jardiner, se promener, …  

La méthodologie proposée:

Des études des espaces de vie et des parcours de vie quotidienne de la population représentative des caractéristiques du quartier, en lien avec les objectifs du projet pour:

  • Connaître le profil des usagers, les activités effectuées sur l’espace public, les modes de déplacement, les pratiques sociales, etc
  • Étudier les caractéristiques physiques des lieux et la façon dont elles influencent ce que les individus vivent ex: présence de bancs, d’ombre, de bruit, sécurité, accès au lieu, accès aux équipements, lisibilité urbaine, etc
  • Faire émerger des solutions en faveur de la qualité de vie, du bien-être et de l’autonomie de tous les individus dans leurs pratiques quotidiennes extérieures au sein du quartier
Propositions de collaboration

« Le Quadri, une question de Lien(s) »: proposition de réalisation d’une Évaluation d’Impacts sur la Santé (EIS) sur le projet du Quadri, village urbain d’innovation sociale et solidaire en construction. Réso Solidaire, Quartier du Blosne, Rennes (Mai 2020)

Le contexte:
Le quadri, village urbain d’innovation sociale et solidaire, a pour but d’inventer une économie sociale et solidaire à l’image des quadri’acteurs, au sein d’un lieu commun – l’immeuble LE QUADRI – et au cœur d’un quartier rennais – Le Blosne. Dans le respect des valeurs de l’ESS et des piliers du projet collectif, les activités du village auront pour objet de favoriser le développement économique et l’emploi, de proposer une offre de produits et services à l’intention des entreprises et des particuliers, de participer à la vie du quartier. Il est donc naturellement pensé comme un espace ouvert à tous et au plus grand nombre, en interconnexion avec les habitants et les acteurs locaux.

La proposition de VILLANTHROPE:
Penser alors la question des liens revient à poser la question des incidences du bâtiment du Quadri et de ses activités, sur le quartier du Blosne et de ses acteurs dans son ensemble. Penser la question des liens revient à poser la question de l’impact du Quadri et de ses activités sur la qualité de vie de la population du Blosne dans son ensemble: impact(s) sur le cadre de vie, impact(s) sur les modes de vie, impact(s) sur la mixité sociale, impact(s) sur l’identité du quartier et de ses occupants, impact(s) sur la confiance en soi de chacun, impact(s) sur les populations vulnérables, etc
Afin de permettre au Quadri d’être urbain (au sens de l’urbanité= bien-venus, bien-venir, aller vers), ancré sur le territoire du Blosne et de participer positivement à la vie du quartier, VILLANTHROPE propose à Réso Solidaire, animateur du Quadri, de réaliser une Évaluation d’Impacts sur la Santé (EIS).
Une EIS est une démarche prospective et participative qui permet d’estimer les effets
possibles d’une politique, d’un programme ou d’un projet sur la santé de la population et donc d’influencer le projet vers la conception d’environnements favorables à la santé. Ses objectifs sont d’évaluer les impacts du projet au regard des déterminants de santé puis de réaliser des recommandations pour minimiser les effets négatifs, maximiser les effets positifs et lutter contre les inégalités sociales de santé. C’est un outil d’aide à la décision.

« L’R commune de Maurepas », Archipel Habitat, Rennes (Mars 2020)

Le contexte:
Dans le cadre du NPNRU du quartier du Gros Chêne (Rennes), qui a débuté en 2016 pour une durée de 10 ans, Archipel habitat, aux côtés de la Ville de Rennes et de Rennes métropole, «a confirmé sa volonté forte d’améliorer le cadre de vie des locataires en prévoyant de requalifier plus de 1200 logements situés au coeur du Gros Chêne» Cécile BELARD DU PLANTYS, directrice générale d’Archipel habitat

La demande d’Archipel Habitat:
Archipel habitat souhaite créer un lieu spécifique pour faciliter et incarner la place du locataire dans la réalisation du projet de requalification du Gros chêne. L’équipe envisage que ce lieu soit perénne et dépasse la temporalité du projet de rénovation urbaine envisagé sur une durée de 10 ans.

La proposition:

VILLANTHROPE s’est entourée de Zédégrafik, illustratrice, et de La Volumerie, atelier spécialiste en scénographie, afin de proposer une réponse unique: « un véritable travail conjoint, tissé avec les habitant.e.s et les commanditaires pour parvenir à un espace global s’approchant d’un cabinet de curiosités scénographique, entremêlant dans un même lieu, passé, présent & futur ».

En d’autres mots, nous proposons de créer un espace COMMUN, SINGULIER,
pour TOU.TE.S les locataires d’Archipel habitat de Maurepas:

  • un «CHEZ-SOI» en dehors de chez soi qui, par ses dimensions fonctionnelles, ludiques, pédagogiques et artistiques, sera un lieu OUVERT pour l’implication de tous les locataires dans l’amélioration de leur cadre de vie,
  • un lieu UTILE pour la qualité de vie et le bien-être,
  • un lieu de PROXIMITÉ du bien vivre ensemble,
  • un lieu RESSOURCE de l’insertion et de la formation professionnelle.
  • un lieu ACCESSIBLE qui crée les conditions du «bien-venir »

Réponse à l’AMI « Dispositifs innovants de vie à domicile pour personnes âgées en perte d’autonomie (DIVAD) », de l’ARS Pays de la Loire, en lien avec le Gérontopôle Autonomie et Longévité Pays de la Loire (Juillet 2019)

Dans le cadre de son Projet Régional de Santé 2018-2022, l’ARS Pays de la Loire consacre un volet spécifique à « L’EHPAD DE DEMAIN », dans la logique d’évolution vers l’accompagnement de personnes âgées résidant à domicile et d’émergence de nouveaux modèles d’accompagnement. A ce titre, elle lance un AMI pour l’expérimentation de dispositifs innovants de vie à domicile pour personnes âgées en perte d’autonomie (DIVAD).

Le gérontopôle Autonomie et Longévité Pays de la Loire a fait appel à VILLANTHROPE pour répondre à cette AMI et se positionner en tant qu’animateur de la réflexion avec la plus-value de sa vision large et plurielle de la conception d’un tel dispositif (pas uniquement sanitaire).

Proposition de collaboration: « Points de vue(s) sur le territoire inclusif ». (Mai 2019)

Le Pôle d’équilibre territorial et rural du Pays de Ploërmel a contacté Villanthrope pour accompagner et mettre à disposition des partenaires institutionnels et de la société civile du Pays, les conditions favorables à la réflexion sur le sujet du territoire inclusif.

VILLANTHROPE propose « Points de vue(s) sur le territoire inclusif ».

Réponse à l’Appel à manifestation d’intérêt de l’ARS Ile de France Santé Environnement Aménagement durable 2 (Mars 2019)

Le projet: Cet AMI SEAD 2 ambitionne de poursuivre la construction d’une communauté grandissante d’acteurs intéressés par l’urbanisme favorable à la santé et souhaitant créer au plus près des bénéficiaires, des projets visant la qualité de vie, le bien-être au quotidien dans l’environnement urbain.

Objectifs :

  • Acculturer et rendre les porteurs de projets lauréats acteurs de l’intégration des enjeux de santé, de préservation de l’environnement et d’équité dans la conception de leur projet.
  • Expérimenter de nouvelles démarches de conception urbaine concertées et intégrées veillant à prendre en compte l’ensemble des facteurs socioculturels, économiques et environnementaux liés à la santé.
  • Développer des modes de concertation innovante avec les parties prenantes (habitants, associations, etc.) croisant les champs de l’action publique et les expertises, et pointant les spécificités et les besoins sanitaires des différents groupes de population.
  • Contribuer à la création d’une communauté « Santé, Environnement et Aménagement Durable » francilienne, s’intéressant aux impacts de l’environnement urbain et des projets d’aménagement sur la santé et les inégalités

La proposition: une réponse en collaboration avec Le Facteur Urbain, spécialiste de la concertation et Akhos, expert en data géographiques.