La ville de Grenoble, l’association française Rue de l’avenir et bien d’autres encore comme la ville de Montréal utilisent le code de la rue.

Il a été initié par la Belgique depuis 1975. En France, un travail s’est concrétisé par le décret du 30 juillet 2008 avec par exemple :

  • l’introduction du principe de prudence dans le Code de la Route: c’est désormais celui qui a la protection la plus efficace, le plus fort, qui a la responsabilité de faire attention à celui qui a la protection la plus faible ;
  • la création de la zone de rencontre ;
  • la généralisation des doubles-sens cyclables dans la zone de circulation apaisée (zone 30, zone de rencontre et aires piétonnes).

Ce code permet à tous les usagers, quel que soit leur mode de déplacement (voiture, vélo, à pied) de comprendre la rue, la place de chacun dans l’espace public, la priorité de l’un ou l’autre des modes de déplacement. Et donc permet à chacun de se déplacer en sécurité, donc améliore le sentiment de sécurité dans la rue en particulier pour les piétons et les cyclistes, ce qui donne envie de sortir de chez soi= activité physique, rencontre, …= SANTÉ PHYSIQUE, MENTALE ET SOCIALE oblige!!

Vous trouverez ci-après des vidéos du code de la rue proposé par la ville de Grenoble.

Pistes de réflexions: comment diffuser ce code afin qu’il soit accessible pour tous et que chacun s’en saisisse pour redonner à la rue la place qui lui convient: un lieu de rencontre et pas un lieu de stress et de conflits d’usage !??!



Catégories : Articles